Décideurs, abandonnez l’idée de créer une copie accessible de vos sites !

Publié le Publications

En phase de sensibilisation à l’accessibilité numérique ou d’avant-vente sur des projets Web, la possibilité de créer une version alternative du livrable prenant en compte l’accessibilité numérique est régulièrement formulée. Nous pensons que c’est une fausse bonne idée. Explications.

Labyrinthe de glace

Pourquoi créer une alternative au site principal ?

Les décideur et chefs de projets que nous rencontrons ont la plupart du temps une volonté forte d’inclure la diversité dans leur organisation, notamment à travers les outils numériques. Dans ce contexte, il est évident que l’idée de créer une version alternative d’un site Web spécifiquement réservé aux utilisateurs ou agents en situation de handicap est lié à une intention positive.
Plusieurs arguments apparaissent en faveur de cette proposition :

  • Faciliter le parcours des personnes à besoins spécifiques,
  • Se libérer de la crainte d’avoir à modifier en profondeur le design du support Web,
  • Limiter l’implication des équipes internes en matière d’accessibilité numérique en déléguant un projet secondaire au prestataire.

Nous prenons systématiquement le temps d’expliquer à nos clients en quoi ces craintes sont infondées et rendront les choses bien plus difficiles qu’intégrer la prise en compte de l’accessibilité dans un support numérique unique.

Considérations éthiques et image de marque

Les personnes en situation de handicap sont encore largement stigmatisées par la société et trop souvent mises de côté. Considérées autrement, comme une problématique à part à résoudre. Pas besoin d’être touché par une déficience médicale pour imaginer le caractère intolérable de cette façon de traiter une part pourtant conséquente de la population.

Par définition, une société inclusive intègre l’ensemble des citoyens dans son fonctionnement, palliant les difficultés spécifiques des citoyens à besoins particuliers, leur permettant ainsi de participer activement à la vie du système.

La ghettoïsation des personnes en situation de handicap est une problématique majeure en France. À l’échelle des outils numériques, créer des supports spécifiquement dédiés consiste à mettre de côté les utilisateurs handicapés. À l’inverse, proposer un service unique, pensé pour toutes les utilisatrices et tous les utilisateurs, est une action d’inclusion concrète.

L’accessibilité numérique profite à tous

La prise en compte de l’accessibilité dans un projet numérique induit nécessairement l’amélioration de la qualité globale des supports produits.

L’accessibilité touche l’interface utilisateur, l’expérience de navigation, la logique d’organisation des contenus textuels et multimédias. Un site Web ou une application bien conçus ont un impact positif pour l’ensemble des utilisateurs. Personnes en situation de handicap, mais pas seulement.

Cycle de vie des supports numériques

La conception d’un site ou d’une application Web exige un travail conséquent pour les équipes opérationnelles. Faire évoluer un projet existant est également un challenge au quotidien pour les développeurs, graphistes, rédacteurs et intégrateurs qui doivent jongler entre la mise en ligne des nouvelles fonctionnalités, la maintenance de l’existant et les problématiques de compatibilité entre itérations.

La décision de créer une alternative au support numérique principal spécialement conçu pour des besoins en accessibilité numérique a pour conséquence directe de multiplier la charge de travail des équipes techniques et de rapidement transformer l’idée de départ en un véritable enfer. Les process doivent être gérés en double, mais avec des considérations particulières du fait que les livrables sont au final totalement différents.

Cela demande des efforts en organisation et communication immenses et chronophages. Particulièrement périlleux dans une gestion interne des développements, inenvisageable dans le cas d’une collaboration avec un prestataire.

Gare au référencement naturel

« Duplicate content« , ce terme fait frissonner les décideurs et chefs de projets numériques depuis des années. Il s’agit en résumé de la capacité des moteurs de recherche à détecter et pénaliser des sites Web dont les contenus sont dupliqués, c’est-à-dire consultables à différentes URL.

Créer une version alternative d’un site Web avec pour seule différence la prise en compte de l’accessibilité numérique est un risque énorme pour le référencement naturel de la version « principale ». Même s’il existe des parades permettant d’éviter les contenus dupliqués, le risque est grand au regard du budget généralement consacré au référencement naturel.

Un pour tous et tous pour un

Vous avez pu constater que nous sommes opposés à l’idée de créer des plates-formes alternatives réservées aux utilisateurs en situation de handicap. Non seulement elle exclue volontairement les personnes en situation de handicap numérique, mais en plus elle est génératrice de fardeaux techniques et fonctionnels très lourds.

Faisons simple, concevons des interfaces numériques pour tous, sans discrimination !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parlons de vos besoins.

Un projet numérique ? En lien avec l’accessibilité ?
Une question vous brûle les lèvres ? Vous souhaitez en apprendre davantage sur l’accessibilité numérique ? Comment pouvons-nous vous aider ?

Contactez-nous